AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Gang goliath necromunda
par PETITOF Hier à 10:19

» table jeudi 14 décembre
par PETITOF Hier à 10:11

» Tournoi Blood Bowl - Saison 2018
par Môrice le gris Hier à 9:32

» le clan bowl
par anubis Mer 13 Déc 2017 - 22:56

» Tournoi Comtoise Training Camp
par jugaka Mer 13 Déc 2017 - 18:24

» Sélectionneur Equipe de France BB
par Môrice le gris Mar 12 Déc 2017 - 19:20

» vitrine expo à Jouetclub
par Môrice le gris Mar 12 Déc 2017 - 19:12

» Gob'sssssss
par Môrice le gris Mar 12 Déc 2017 - 19:10

» [Vente] Space marine / Deathwatch
par Aktiniel Mar 12 Déc 2017 - 17:31

» table lundi 11 décembre
par Aktiniel Dim 10 Déc 2017 - 17:18

» Armée napolitaine 1er empire 1813
par Môrice le gris Dim 10 Déc 2017 - 16:54

» table jeudi 21 décembre
par Adon Sam 9 Déc 2017 - 8:49

» en route pour les tournois
par Aktiniel Ven 8 Déc 2017 - 22:01

» À que coucou
par Mikus aka Rack Luhr Ven 8 Déc 2017 - 20:07

» Figurines quand tu nous tiens ...
par primarque666 Jeu 7 Déc 2017 - 17:25

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Sam 11 Fév 2017 - 12:18

Partagez | 
 

 JDR : Le journal de Tiberius Sinderion Hypério

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanfeust
Maître chamane
Maître chamane
avatar

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: JDR : Le journal de Tiberius Sinderion Hypério   Mer 18 Oct 2017 - 17:25

Avant propos : j'ai réalisé ce résumé sur bloc note, donc je le corrigerai dans un futur proche...

Journal de Tiberius Sinderion du clan Hypério

Je n'ai pas réussit à trouver ma place parmi la tribu des Hyperios
trop faible pour certains, trop peu attentif pour d'autres...voir pas assez intelligent.
J'ai donc été soumis au rituel du Ravnëi, conçu pour se découvrir soi même, cet épreuve consiste à partir en exil, sans possessions,
afin de revenir enrichit de nouveaux savoirs, cultures, expériences et aventures. Je suis donc depuis quelques années devenu moine errant.

Je part donc avec pour seuls ressources mes vêtements, un sac contenant mes économies et de quoi manger, le cors de mon clan
et cette stupide amulette soit disant porte bonheur obtenue offerte par notre chef à ma naissance.

Un jour, alors que j'achetais à un marchand-des-grands-chemins de quoi me nourrir,
un garde m'a avertit que les forêts et environs ne sont pas sûres et qu'il vaudrait mieux rejoindre la cité de Passeroc le temps que cela ce calme...

Ce journal retrace mon histoire

J'ai donc passé la garde de Passeroc et je me suis dirigé vers la première taverne, bien décidé à obtenir ce repas bien mérité.
La taverne est bondée, on me sert une tourte, spécialité de la ville, et une bière tiède.
Un homme dénommé Petitjean à partagé ma table et sur ces conseils j'ai prit la direction du quartier des nains
afin de m'imprégné de l'histoire de la cité et de me dénicher un coin au sec, loin du regard de la garde, pour dormir.

A mon grand regret j'ai apprit la dur loi de Passeroc, on ne met pas les pieds n'importe ou, à n'importe quel heure...
Une bande de malandrin me coupe toute retraite au détour d'un couloir : j'ai apparement atterit sur leur territoire
Après une brève analyse sur mes chances de survie si je me soumet, Je décide de m'extirper de ce guet-apens
Je prend appuie sur la mur et entame un saut au dela des gardes, mais ceux ci me saisissent et quelques coups bien placés plus tard, le noir complet.

Je reprend connaissance en cellule, je la crois vide au départ, mais dans un angle ce tiens un homme la mine renfrogné, une vraie gueule cassée
Je décide de l'ignorer pour l'instant afin de me concentrer sur une tentative d'évasion et pour ne pas m'attirer d'avantages d'ennuis.
Quelques heures plus tard un second homme, de bonne stature et à la mine sombre, entre dans une cellule mitoyenne, et de sont plein gré !
Une dénomé Arius nous apprend que notre rapt servira la barbarerie et la violence dans un combat à mains nues dans une arène de la pègre locale.

Mon collègue de cellule, dénommé Darion, sort de sont mutisme et nous en apprend un peu plus sur ce qui nous attend et sur nos aggresseurs : la cabale de la lune noire.
Robius, l'autre détenu, ne semble pas en savoir plus que moi.
Fait intéressant est à retenir pour l'avenir, ils semblent se reconnaitre entre eux par l'intermédiaire d'un tatouage : une lune pourfendu par une dague.
l'utilisation d'un tel subterfuge n'annonce rien de bon, ils sont suffisament nombreux pour avoir besoin de cela !
Je suis heureux d'apprendre que malgré les circonstances, mes camarades d'infortune partagent mes intentions d'en sortir entier,
et sont prêt à combattre ensemble pour la victoire.

Peut être existe t'il une autre solution?
Je propose à Darion de distraire le molosse qui nous sert de geolier afin de lui laissé le temps de de subtiliser ses clés en douce.
Darion me propose une alternative, simuler une altercation, une excellente idée pour attirer notre gardien dans la cellule !
Le plan aurait pu se dérouler parfaitement si ce mastodonte n'avait expédié Darion contre le mur d'un revers de la main
et si sont terrible fléau ne m'avais coupé le souffle d'un coup d'un seul. La puissance du coup aurait pu me terrasser
je vais finir par croire que cette fichue amulette porte bonheur fonctinne réellement !
Quoi qu'il en soit demain je devrai combattre, et l'hématome grandissant sur mon flan gauche n'allait pas aider...

A peine réveillés nous avons été propulsés dans l'arène, une foule dense était au rendez vous, j'ai prit soin de jeter un oeil aux tribunes au cas ou...
il peut être important de mettre un visage sur ses boureaux.
L'annonceur nous informe que le combat se déroulera dans une zone circulaire dont il ne faut pas sortir, sous peine d'être molesté par des hommes de main
et réexpédier aussi tôt dans l'arène... la seule issue semble être la mise hors d'état de nuire de nos 3 adversaires.
L'annonceur précise que le combat oppose Robius à la tête d'affiche de la soirée Horuk un véritable titan !
Darion nous glisse un mot avant les premières hostilités, l'homme à gauche, un homme solide au demeurant, se nomme Hernandez, un ancien garde corrompu
et que cette cible lui est réservée. Par ce fait j'en apprends un peu plus sur mon compagnon d'infortune.

Par chance, la force de mon clan vient d'un art martial à mains nues qui se focalise sur une énergie propore aux descendants du grand Hypério en personne.
Je décide donc d'allonger nos chances en me dirigeant contre le champion adverse. je réaliserai plus tard mon erreur...
Darion semble effectivement porter une haine tout particulière envers Hernandez et se précipite contre lui afin de le sortir de l'arène,
l'ancien garde se fait rouer de coups par les gros bras. De mon coté je décide de ne pas laisser de chances à mon adversaire, ainsi je prend les devants
en attaquant le premier ! Je tente tant bien que mal de garder la tête froide afin de me rappeler mon entrainement, mes coups portent avec violence mais le colosse
semble supporter la douleur comme personne... Robius se lance dans un duel contre le dernier opposant.
alors que j'aperçois Darion qui se débarasse de Hernandez du coin de l'oeil via un crochet du droit parfaitement exécuté, Horuk me terasse d'un direct foudroyant
le géant se tiens au dessus de moi avec le visage en sang fendu d'un sourire mauvais, Robius surgit de nulpart, renverse le colosse et commence à enchainer
les coups de poings. Je me ressaisie tant bien que mal et aperçoit Darion aux prises avec le dernier homme.
A cet instant précis j'ai comprit, j'ai comprit que la foule attendait de nous du spectable et de la violence, j'ai compris que si je leur offrais je vivrais
surement un jour de plus. Je me remit sur pieds avec difficulté et du plat de la paume, j'ai briser la colonne vertébrale de l'homme aux prises avec Darion.
La secousse à vribré dans l'ensemble de mon bras et, durant ce qui me sembla une éternité de silence. J'ai réalisé que le corps raide sous mes yeux l'oeuvre de mes mains
et ce, pour la première fois de ma vie. La seconde d'après la foule hurlait le nom de Robius qui avait anéantie le colosse...

Je ne me souviens que très vaguement de la suite, les coups portés par Horuk m'avait laissés en plus mauvais état que prévu une fois l'adrénaline retombée.
Je me souviens de Robius me soutenant, et du retour dans la cellule sombre et humide. Quelques instant après, Arius est revenu pour honoré sont contrat avec Robius.
Nous avons été guidé à travers le dédale du souterrain puis guidé vers une porte de sortie, derrière la porte se tenait un homme dont la prestance et le rang ne pouvait se manquer.
Qu'est ce qu'il peuvent bien bouffer dans la région pour engendrer des gayards pareil?
L'homme c'est présenté comme Paladin de l'ordre de Helm, du nom de sir Gabriel Loken dont la quête l'a engager à poursuivre et anéantir la cabale par tout les moyens.
Après un bref échange nous avons été guidés vers l'église de la lumière afin de nous entretenir avec le Haut Commandeur Thanator au sujet de la cabale.

A mon arrivé au temple de Helm, j'ai tout de suite été subjugué par les lieux. Il éveils en moi un sentiment de sérénité et de puissance, le brève entretien avec Gabriel
m'a permis de cerner leurs idéaux. Je respecte profédemment leurs style de vie et ce à quoi ils aspirent. bien que je ne peux me soumettre à leur dieux, je suis fortement
attiré par leur quête de justice et de protecteurs. Naturellement ces facteurs ont joués sur mes décisions futurs.
L'entretien prendra place au petit matin, Sir Loken nous propose de nous reposer dans ces lieux saint et de bénéficier des soins de la lumière. Je connaissais la théorie sur
cette source de magie, mais en bénéficier est autrement miraculeux ! Le lendemain, des servants nous ont réveillés afin de nous entretenir avec Le commandeur Thanator.
A mon grand étonnement, Sir Loken nous informe que aucune commodité ou étiquette n'est requise durant notre entretien avec le Haut commandeur.
Celui ci nous propose donc de combattre aux cotés de Gabriel Loken contre la cabale, puisque nous sommes en connaissances d'informations capitales à sa mission.
100 pièces d'or nous ont été proposées en cas de succès! la fortune de toute une vie ! je fait mine de n'être intéressé que par l'or... je sent au fond de moi que
de travailler aux cotés de la lumière m'apportera une richesse qu'aucun trésor ne saurais m'apporter. Je note du coin de l'oeil que Darion ne semble pas à l'aise en présence du commandeur et préfère garder profil bas.

Ma vie prend à ce moment un virage inattendu. Moi Tiberius Synderion Hypério simple elfe sauvage, dénué de talent particulier, ai à présent la possibilité de faire mes preuves
et de rapporter à mon clan une possible alliance avec un ordre prestigieux et proche de nos valeurs. Mon Ravneï aurait ainsi trouvé un but !

Darion se propose de faire jouer ses relations dans la ville afin de nous ouvrir une première piste sur la cabale. Celle ci nous mènera à l'auberge des 3 tonneaux rouge.
Qui est ce type en définitive?
Les hostilités commenceront le soir même, quartier libre pour la journée tendit que Darion nous indique que des obligations l'appel. Je suis persuadé d'avoir vu Robius le suivre...
Sir loken me propose de penser mes dernières blessures au temple tendit qu'il irait préparer sont équipement.

J'ai pu méditer la journée complète, j'ai également pu me promener dans le temple afin d'en apprendre plus sur le dieux Helm. A ma demande, un disciple m'a généreusement offert
le journal sur lequel j'appose ses mots à ce jour. Le soir venu, nous nous sommes retrouvés en face de l'auberge des 3 tonneaux rouges comme convenu.
Une fois le temps venu, Sir Loken est venu me chercher et c'est proposer de faire le chemin avec moi dans les dédales de la ville.
Je remarque, et ce dès sont arrivé, que la mine de Darion est sombre, une mauvaise journée? sa détermination n'en ressort que renforcée quand à notre mission.
comme prévu Robius est à ses cotés.

Une fois dans l'auberge, Darion nous intime de le laisser parler au tavernier, leur discussion semble banale mais leurs visages trahit un autre degré de conversation.
Je me permettrai peut être plus tard de lui demander la teneur exact de l'entretien. Darion à vu juste, le tavernier s'occupera ce soir même de nourrir les parieurs d'un autre combat.
Une idée me viens, et si nous pouvions prendre le rôle de serveurs afin de nous approcher des tribunes afin de reconnaitre les visages des dirigeants de la cabale?
Cet abruti consanguin de tavernier ne comprend même pas ma requête, en prime je me fait insulter de "sale elfe" je décide de sortir afin de ne pas interférer dans la suite des négociations.

Darion semble nerveux, il nous fait comprendre que nous sommes surveillés, nous sortons donc de la taverne pour nous rendre aux combats clandestins.
Une fois sur place le gros bras qui tiens l'entrée nous informe du coup de l'entrée : 5 pièces d'or??!!! un quart des économies pourraient y rester ! je dois trouver un autre moyen.
C'est ainsi que j'ai eu l'opportunité de découvert un défaut de Sir Gabriel Loken, sa vanité, il me désigne comme sont servant de façon hautaine et que mon statut ne vaut pas le prix.
Le videur reste de marbre devant de tels arguments et l'aspirant de la lumière se retrouve à payer ma part.

Une fois à l'intérieur, Robius et Darion se ruent sur les paris afin de miser une coquette somme ! Sir Gabriel Loken ne semble pas à l'aise en ses lieux. Un premier coup d'oeil à la salle
ne me permet pas d'identifier de visages connus, pas même celui d'Arius. Je décide de prendre mon courage à deux mains et je me dirige vers un garde de la salle portant un tatougae
de la cabale au cou. Je lui demande naïvement comment il est devenu "surveillant de salle" et que je suis prêt à faire ce qu'il faut pour obtenir un grade semblable.
Comme prévu cela provoque en lui un fou rire notoire, que j'ai intérrompu aussi tôt en indiquant que Arius ne serait peut être pas contre mon recrutement...
Ses mots ont su trouver écos à mon interlocuteur dont la mines est instantanément redevnu sérieuse. Il se propose d'allé chercher Arius pour vérifier mes dires.
Je lui propose d'attendre Arius dans un coin de la salle exempt de foule. Afin de rejoindre mes compagnons, je décide de repartir à l'opposé d'ou ils se situent, au travers d'un bain de foule,
afin de brouiller les pistes et de désamorcer tout soupçons. Une fois le trio rejoint j'explique rapidement la situation, il faudra agir vite ! le plan est simple :
Deux d'entre nous feront diversion en cas de problèmes, un troisième restera sur une table voisine à la mienne afin de m'aider comme double assurance vie.

Arius finit par se présenter à moi, non sans prendre le soin d'attendre que la salle ne se vide de la foule des parieurs, et accompagné de 8 gardes ! il m'avait bien piegé
ce fils de gourgandine ! Le but était de garder la tête froide, je me suis alors proposer pour un nouveau combat clandestin, j'avais après tout donné un peu de spectacle la veille !
mes closes étaient simples, si je gagnais, je pourrais prendre une place parmit eux, peu importe le grade, afin de rester fidèle à notre plan initiale. La supercherie aurait
pu fonctionnée s'ils n'avaient pas reconnu le devôt de Helm en la personne de Gabriel Loken non loin de moi. J'étais démasqué ! et à ce stade la diversion organisée par
Darion et Robius ne me serait d'aucun secours !

Arius amorça de dégainer sont armes il en va de même pour ses molosses. En cet instant précis je comprit qu'il n'y aurait pas d'échapatoire verbale et par la même occasion dans
quel pétrain j'avais embarqué mes compagnons d'infortune ! je décidai de prendre les devants en retournant ma table d'un geste brusque afin de diviser le nombre d'assaillants !
Avant même le début des hostilités, et en un éclair, Gabriel avait tiré sont glaive et ainsi pourfendu l'un des fiefés coquins jusqu'à la garde ! Dans la précipitation à l'autre
bout de la salle, Robius avait encoché une flèche qui alla se planter dans l'une des poutres... à mon grand regret. Ils furent ainsi prit pour cible de deux autres gardes.
Du coin de l'oeil j'aperçue Darion trancher la jambes droite d'un garde de sont imposante épée, stoppant net sa charge. je n'avais pas le temps d'admirer mes compagnons à l'oeuvre
car 3 assaillant me prirent pour cible, et après avoir échangés quelques coups je décidai de me concentrer sur l'esquive de leurs assauts répétés ! pour ce faire, les entrainements
aux arts martiaux de mon clan furent une nouvelle fois d'une aide précieuse. La solution n'était que temporaire et malgré mes efforts j'avait été séverement blessé par leurs lames
à deux reprises et mon sang s'écoulait abondement. Je décidai de m'extirper de la mélée d'un saut agile. Décontenancés, mes adversaires se ruèrent sur la Paladin de la lumière proche.
Il déjoua leurs assaut d'une facilité déconcertante. Reprenant mes esprits je perçu un corps dénué de tête, au sol, l'oeuvre de Robius ! la situation tournait peut être à notre avantage.
Je saisie Arius au cou dans le creux de mon bras et serrai jusqu'a ce que l'air vide ses poumons, l'homme devait vivre afin de nous livrer des informations...

Une fois le chaos de la bataille terminé, le seigneur Loken usa de sa magie pour refermer de vilaines plaies sur l'estomac de Darion. J'aurais apprécié bénéficier d'un traitement
équivalent mais l'humilité m'intimat de prendre mon mal en patience et de ne pas trop en demandé au Paladin. L'interrogatoire terminé, nous apprenons que Amanédiel, le dirigeant
de la cabale se terre au plus profond de la basse ville et que sont comportement récent et louche ! même pour ses hommes les plus proches ! il faudra tirer tout cela au clair.
Afin de nous repérer dans la basse ville, Arius nous laissa un dernier précieux indice, il nous faudra suivre "la voie du Nain". Je fu heureux d'apprendre la décision de sir Loken d'épargner
Arius, bien qu'il ait tenté d'ingérer une fiole de poison et d'être un malfra, il ne mérite pas une exécution sommaire en étant ainsi désarmé.
Il sera emmené à l'église de Helm pour être jugé et probablement interrogé.

A cet heure ou j'appose ses mots dans mon carnet, je suis sous la protection du temple de Helm à nouveau. Je me prépare pour le chaos à venir dans les bas fonds de la cité. Je me sent différent,
il ne s'agit plus de remplir une mission, c'est un défit personnel qui m'a été lancé et pour le remporter, je suis accompagner de personnes en qui je pense avoir confiance.
Je sais que la chance à jouée un grand rôle dans dans les évènements récents mais Je me sent différent. Non seulement parce que pour la première fois je poursuit un but précis
mais également différent dans mon corps et mon esprit... Je pense ressentir la force du clan Hypério, tout au font de moi... l'aurais-je enfin trouvée?

Si le destin m'est favorable demain, l'avenir répondra à ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JDR : Le journal de Tiberius Sinderion Hypério
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Quel journal ou magazine d'actualité lisez-vous ?
» Une piplette dans le journal du jour lol
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Taverne :: Discussions libres-
Sauter vers: